Méditations

Le Sacrifice Suprême

Jésus a payé le prix suprême pour vous et moi car il nous aime plus que nous puissions jamais imaginer.

Ecrit par GodLife on 11/04/2017
Series: Méditations
Mots Clés: Jesus, Sacrifice, Paques

Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.

Jean 3 :16-17

Jésus a payé le prix suprême pour vous et moi car il nous aime plus que nous puissions jamais imaginer. Il fut mis à mort étant crucifié sur une croix, et son corps fut couché dans un tombeau derrière une grosse pierre. Il vécut et puis mourut, rejeté et seul. Comme une rose, il fut piétiné sur la terre. Jésus a porté le chapeau pour vous et pensait à vous par-dessus de tout.

Voici 8 mots bibliques auxquels il faut réfléchir. Tout en apprenant la signification de ces mots concernant Pâques, nous pourrons apprécier les raisons pour lesquelles nous le fêtons.

LE REPENTIR

Le repentir, il ne s’agit pas de dire simplement «je suis désolé.» Il s’agit de tourner le dos au péché qui nous sépare de Dieu, de tendre le bras pour recevoir le pardon de Dieu et la nouvelle vie qu’il offre. Le repentir est nécessaire pour le salut (Actes 3:19). Il faut que nous nous mettions d’accord avec Dieu concernant notre péché et que nous nous tournions vers lui. Il ne faut pas que nous soyons parfaits avant de venir à Dieu, et il nous est possible de pécher pendant que nous habitons ce corps humain. Mais trop souvent nous ignorons notre péché en nous disant, «Eh bien, Dieu m’a déjà pardonné, donc ça va.» Ce n'est pas cela le repentir. Le vrai repentir exige une action correspondant à nos paroles. Le vrai repentir exige que nous permettions au pardon que nous recevons de transformer notre vie.

LE PARDON

À travers l’histoire, Dieu se montre miséricordieux et clément pour ceux qui se repentent de leurs péchés. Mais cela ne veut pas dire que le pardon est automatique. Parce que la pénalité pour le péché est la mort, la loi de Dieu dit que le pardon ne peut pas être accordé sans le sacrifice d’une vie. La mort de Jésus paya le prix suprême, et maintenant nos péchés sont anéantis, éradiqués pour toujours. Il est vrai que nous pouvons pécher dans cette vie, mais Dieu continue à nous pardonner lorsque nous nous approchons de lui. (1 Jean 1:9).

LE SACRIFICE

Faire un vrai sacrifice implique l’abandon de quelque chose de cher à nos yeux. Il n’est pas surprenant que la crucifixion et la résurrection de Jésus eurent lieu pendant la Pâque. Étant le sacrifice le plus important commandé dans l’Ancien Testament, la Pâque présente une image frappante du plus grand sacrifice de l’histoire: celui fait par Dieu le Père et son Fils, Jésus-Christ. Jésus sacrifia sa place au Paradis pour devenir humain; puis il sacrifia sa vie en mourant sur la croix afin de payer la pénalité de nos péchés (Philippiens 2:8). Lui donner totalement notre vie comme un sacrifice vivant, c’est notre réponse d’adoration naturelle et raisonnable. (Romains 12:1)

LE SALUT

Il y a des gens qui demandent à Dieu de les sauver seulement lorsqu’ils deviennent désespérés ou sont en danger immédiat. Dans l’Ancien Testament, lorsque le peuple de Dieu lui demandait le salut, ils cherchaient à être délivrés de leurs ennemis. Aujourd’hui il se peut que nous n’ayons pas une armée aux alentours, mais nous sommes tous en danger face aux répercussions et aux conséquences du péché. Nous sommes incapables de nous en sauver — il nous faut une mission de sauvetage. Heureusement, Dieu accomplit cette mission de sauvetage. Il envoya son Fils pour sauver le monde en payant la pénalité du péché et en nous emmenant vers Dieu. (Jean 3:16-17). Notre salut est la réalisation de la crucifixion et la résurrection — le beau fruit de Pâques.

LA CROIX

La croix indique la mission de sauvetage du monde provenant de Dieu. Lorsque nous réfléchissons à la croix, nous devrions penser à Jésus-Christ, qui y fut allongé et cloué, de qui le sang coula, de qui le côté fut percé, et de qui la mort paya la pénalité de tout péché (Ésaïe 53:5). Sans que Jésus meure sur la croix, les Chrétiens ne peuvent pas hériter de l’offre de Dieu du salut. Nous associons également la croix avec l’appel que Jésus-Christ fait pour notre vie. Il nous demande de prendre notre propre croix, tout en renonçant à nous même et en nous engageant pour lui (Marc 8:34).

LE TOMBEAU

Les Chrétiens ont la vie éternelle, mais cela ne veut pas dire que nous ne mourrons jamais physiquement. Nous devons tous laisser cette vie un jour ou l’autre. Mais le tombeau vide de Jésus veut dire qu’il ne nous faut plus avoir peur de la mort. À vrai dire, on nous dit que Jésus vainquit la mort et Hadès. Sa mort indique que nous pouvons vivre éternellement même après la mort de notre corps et qu’un jour, notre corps sera ressuscité de nouveau. (Romains 6:4). Nous pourrons vivre en paix avec le Seigneur pour toujours.

LA RÉSURRECTION

La résurrection est l’évidence de la satisfaction de Dieu du sacrifice du Fils pour le compte de l’humanité (1 Pierre 1:3-50). Le Saint-Esprit ressuscita de nouveau Jésus-Christ. Ce même Saint-Esprit demeure dans tout croyant ; donc les Chrétiens peuvent avoir confiance que nous aussi seront ressuscités pour la vie éternelle après l’expérience de la mort physique. Toutes ces vérités sont fêtées avec des paroles de joie qui résonnent à chaque Pâques en de diverses langues. «Le Seigneur est ressuscité! En vérité, il est ressuscité!»

JÉSUS

Jésus paya la pénalité des péchés de toute l’humanité sur la croix. Enterré dans un tombeau emprunté, il ressuscita trois jours plus tard pour prouver que sa mission de vaincre le péché et la mort fut réalisée. Jésus apparut à ses disciples puis rentra au Paradis quarante jours après, donnant la promesse qu’il reviendrait un jour. Les paroles et la vie de Jésus nous montrent comment vivre, mais son message était que toute l’humanité devrait répondre à l’amour de Dieu. Jésus prétendit être beaucoup plus qu’un sage ou qu'un grand enseignant. Il prétendit être Dieu — un Dieu qui mourut de bonne volonté pour sa création afin que leur relation d’amour puisse être restaurée (Romains 5:10). À travers sa naissance, sa vie, sa mort et sa résurrection, Jésus réalisa les centaines de prophéties de l’Ancien Testament qui prévoyaient l’avènement d’un Messie, un Sauveur non seulement pour la nation d’Israël, mais pour tout le monde (1 Timothée 4:10). Comment répondrez-vous à l’amour et à la vie de Jésus?

L’objet, et l’apogée, de la fête de Pâques est l’adoration de Jésus-Christ, celui qui déclara: «Ne crains point! Je suis le premier et le dernier, et le vivant. J’étais mort, et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts.» (Apocalypse 1:17-18).


Priez:

Jésus, nous te rendons grâces pour être mort sur la croix et pour avoir fait face au rejet pour le pardon de nos péchés.


Qu’avez-vous appris, que vous ne saviez pas avant, de notre explication des 8 mots bibliques? Comment pourriez-vous appliquer cette nouvelle connaissance dans votre vie, en particulier pendant cette époque de Pâques?

Vous Connecter

Aimez-vous?

Avez-vous trouvé ceci interessant? Inscrivez-vous pour recevoir une méditation chaque semaine.

Inscrivez-vous

Related Articles

Des Mystères de Pâques à Considérer à Nouveau

Le mystère qui nous sauve de nous-mêmes

Lisez plus