Méditations

Qui êtes Vous?

Il se peut que vous vous interrogiez sur votre identité d'enfant adoptif de Dieu.

Ecrit par GodLife on 02/05/2017
Series: Méditations
Mots Clés: Famille, Dieu, Jesus, Identite, Relations

Avant que je t’eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t’avais consacré, je t’avais établi prophète des nations.

Jérémie 1:5

Pendant le processus de l’adoption d’un enfant, nous avons appris que les enfants adoptés s’interrogent quelquefois sur leur histoire et comment ils se cadrent avec leur nouvelle famille. Il se peut que vous, vous aussi, vous interrogiez sur votre identité étant enfant adoptif de Dieu. Il vous connaissait et savait ce que vous deviendriez avant votre naissance, mais Dieu vous permet de découvrir comment il peut se servir de votre personnalité unique pour vous occuper des autres.

Votre identité en Dieu

Lorsque vous acceptez Jésus-Christ comme votre Sauveur, cela veut dire que Dieu vous accepte comme son enfant adoptif. «À tous ceux qui l’ont reçu, à ceux qui croient en son nom, [Jésus] a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu.» (Jean 1:12) et «Dieu a envoyé son Fils…afin qu’il rachète ceux qui étaient sous la loi, afin que nous recevions l’adoption.» (Galates 4:4-5). Une partie de votre identité comme enfant de Dieu, c’est d’être un représentant de notre Seigneur. Jésus dit à ses disciples: «Vous êtes la lumière du monde…Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui es dans les cieux.» (Matthieu 5:14,16).

L’interaction avec d’autres croyants

Les bonnes œuvres commencent chez soi, avec la famille; les autres croyants sont de votre famille en Christ. L’Apôtre Paul écrivit: «Ainsi donc, pendant que nous en avons l’occasion, pratiquons le bien envers tous, et surtout envers les frères en la foi.» (Galates 6:10). Et pour vous encourager davantage, on nous dit: «Persévérez dans l’amour fraternel.» (Hébreux 13:1).

L’interaction avec les non-croyants

Il est important de vous assurer que l’amour soit une partie importante de votre personnalité pendant que vous vous occupez des gens qui ne connaissent pas Dieu. Jésus commanda à ses disciples d’être ses témoins et de parler de lui aux gens en tous lieux (Actes 1:8). Pierre nous rappela d’être «toujours prêts à vous défendre avec douceur et respect, devant quiconque vous demande la raison de l’espérance qui est en vous.» (1 Pierre 1:8). Quelquefois, les non-croyants «…ne voient pas briller la splendeur de l’Évangile de la gloire de Christ.» (2 Corinthiens 4:4). Donc, lorsqu’il partageait l’évangile, Paul dit: «Je me suis fait tout à tous, afin d’en sauver de toute manière quelques-uns. Je fais tout à cause de l’Évangile, afin d’y avoir part.» (1 Corinthiens 9:22-23). En suivant son exemple, vous pourriez découvrir les bons traits que Dieu a mis dans votre personnalité qui vous permettront de partager son amour, de votre propre manière.

Prier pour, s’occuper de et partager Jésus avec les autres

«Je ne peux pas» n’est pas une option!

Verset biblique: «Moïse dit à l’Eternel: Ah! Seigneur, je ne suis pas un homme qui ait la parole facile, et ce n’est ni d’hier, ni d’avant-hier, ni même depuis que tu parles à ton serviteur; car j’ai la bouche et la langue embarrassées. L’Éternel lui dit: Qui a fait la bouche de l’homme? Et qui rend muet ou sourd, voyant ou aveugle? N’est-ce pas moi, l’Éternel? Va donc, je serai avec ta bouche, et je t’enseignerai ce que tu auras à dire.» (Exode 4:10-12).

Suivez-vous Jésus (Luc 14 :27) et obéissez-vous à ses commandements? Quelques-uns de ses commandements sont: Aimez Dieu de tout votre cœur et aimez votre prochain comme vous-même. (Matthieu 22:37-40). Il veut également que nous enseignions aux autres à son sujet (Matthieu 28:19-20). Ces commandements s’appliquent à tous ses disciples, quelles que soient leurs personnalités, leurs dons spirituels ou leur situation de vie.

Parfois nous nous servons de notre personnalité ou de notre manque de dons de Dieu comme une excuse pour ne pas suivre Jésus et ses commandements. Nous pourrions dire quelque chose comme:

«Je ne peux pas» partager Jésus avec les autres parce que je n’ai pas le don dévangélisation.

«Je ne peux pas» parler facilement parce que je suis introverti.

Au lieu de cela, demandez-vous, «Comment pourrais-je me servir de ce que le Seigneur m’a donné pour obéir à ses commandements?» Vous pourriez suivre Jésus d’une manière qui s’accorde avec votre personnalité, qui se sert de vos dons, et qui peut se montrer dans n’importe quelle situation, de jour en jour.

Voici quelques suggestions que toute personne peut faire pour obéir aux commandements de Jésus. Vous pouvez prier en silence chaque jour pour les bénédictions, la paix et l’amour du Seigneur pour les gens que vous rencontrez et les endroits où vous allez. Vous pouvez trouver des gens autour de vous qui ont besoin de Jésus. Puis vous pouvez prier et choisir un (ou plus si possible) parmi eux pour commencer volontairement une amitié avec. Toute personnalité peut faire cela, mais quelques-unes pourraient trouver cela plus facile que d’autres. Ne permettez pas à «je ne peux pas» de devenir une option.

Moi aussi j’ai des difficultés à être extraverti. Mais je peux obéir à Jésus en priant en silence pour des gens de jour en jour. Se faire des amis avec des non-croyants m’est difficile, mais tout en priant pour eux, le Seigneur m’y aide. Je sais que Dieu peut m’aider à devenir un bon ami. Je veux que les gens voient Jésus en moi, même avant que je leur parle de lui!


Priez:

Que Dieu vous aide à comprendre votre identité étant son enfant.


Quels sont quelques moyens par lesquels les introvertis et ceux qui n’ont pas le don spirituel d’évangélisation peuvent partager Jésus? Quelle est la signification du fait que Jésus est le cep et que nous sommes les sarments? (Jean 15). Parlez-en en répondant à ce message.

Vous Connecter

Aimez-vous?

Avez-vous trouvé ceci interessant? Inscrivez-vous pour recevoir une méditation chaque semaine.

Inscrivez-vous

Related Articles

Connaissez-Vous la Vraie Vérité ?

Le meilleur moyen de reconnaître le faux, c’est de connaître le VRAI

Lisez plus