Méditations

La fierté vient-elle avant la chute?

Dieu est capable d’humilier ceux qui marchent dans l’orgueil.

Ecrit par GodLife on 12/11/2019
Series: Méditations

Maintenant, moi, Nebucadnetsar, je loue, j'exalte et je glorifie le roi des cieux, dont toutes les oeuvres sont vraies et les voies justes, et qui peut abaisser ceux qui marchent avec orgueil.

Daniel 4:37

Un historien a écrit : « Le pouvoir tend à corrompre, et le pouvoir absolu corrompt absolument. » L’un des meilleurs exemples de la Bible se trouve dans le livre de Daniel. Nebucadnetsar, le dirigeant d’un empire mondial, avait un rêve qui annonçait le jugement de Dieu sur lui. Il a néanmoins ignoré le rêve et a fait exactement ce qu’on lui a dit de ne pas faire, en s’attribuant le mérite de l’empire et de tout ce qu’il a accompli. Le jugement de Dieu est tombé, comme promis. Comment une situation comme celle-ci pourrait-elle fonctionner à son avantage?

Le rêve qui a averti le roi

Avec tout ce qu’il avait pour lui, le roi Nebucadnetsar était têtu et orgueilleux. Dans le deuxième chapitre du livre de Daniel, il rêvait d’une grande statue symbolisant son royaume et d’autres empires futurs. Seul Daniel pouvait interpréter correctement le rêve, de sorte qu’il a été promu. Le roi a offert la louange au Dieu de Daniel : ”En vérité, votre Dieu est le Dieu des dieux et le Seigneur des rois, et il révèle les secrets, puisque tu as pu découvrir ce secret. Ensuite le roi éleva Daniel, et lui fit de nombreux et riches présents; il lui donna le commandement de toute la province de Babylone…”  (Daniel 2:47–48)

Dans le chapitre suivant, le roi a construit une statue géante qui ressemblait étrangement à la statue du rêve. Quiconque refusait d’adorer la statue lorsque certaines musiques étaient jouées serait brûlé vif dans un four (Daniel 3:4-6). Cependant, lorsque le miracle de Dieu a délivré quelques Hébreux fidèles de la punition de Nebucadnetsar, le roi a de nouveau fait une loi :” tout homme, à quelque peuple, nation ou langue qu'il appartienne, qui parlera mal du Dieu de Schadrac, de Méschac et d'Abed-Nego, sera mis en pièces, et sa maison sera réduite en un tas d'immondices, parce qu'il n'y a aucun autre dieu qui puisse délivrer comme lui.” tout homme, à quelque peuple, nation ou langue qu'il appartienne, qui parlera mal du Dieu de Schadrac, de Méschac et d'Abed-Nego, sera mis en pièces, et sa maison sera réduite en un tas d'immondices, parce qu'il n'y a aucun autre dieu qui puisse délivrer comme lui.” (Daniel 3:29)

Le chapitre quatre commence par quelques similitudes: Dieu donne au roi un autre rêve que seul Daniel peut interpréter. Cette fois-ci, il s’agit de Nebuchadnezzar lui-même. Daniel lui dit que cela signifie que pendant sept ans il perdra son esprit et son royaume, agissant comme un animal et mangeant de l’herbe, jusqu’à ce qu’il reconnaisse sincèrement la règle de Dieu (Daniel 4:25-27).

L'oubli, l'explosion orgueilleuse qui lui a tout coûté

Une année s’était écoulée et le roi avait évidemment oublié tout cela. Il dit : « N'est-ce pas ici Babylone la grande, que j'ai bâtie, comme résidence royale, par la puissance de ma force et pour la gloire de ma magnificence ? (Daniel 4:30). Le jugement de Dieu a eu lieu exactement comme prévu. Il a perdu la raison et est devenu incapable de prendre soin de lui-même ou de se nourrir.

La bénédiction surprise qui s’est passée tout autour de l’empire

Une fois le jugement de sept ans terminé, le roi dit :”… la raison me revint. J'ai béni le Très-Haut, j'ai loué et glorifié celui qui vit éternellement… dont le règne subsiste de génération en génération. Tous les habitants de la terre ne sont à ses yeux que néant : il agit comme il lui plaît … il n'y a personne qui résiste à sa main et qui lui dise : Que fais-tu?” (Daniel 4:34-35). Quelle incroyable confession !

Ce qui est différent dans ce chapitre de Daniel, c’est qu’il est écrit à « … tous les peuples, toutes les nations et toutes les langues qui vivent sur toute la terre… » (Daniel 4:1). Il est écrit dans une langue différente du reste du livre aussi bien. Le plus choquant, il est écrit à la première personne. Ce chapitre est la proclamation de Nebucadnetsar. Il s’agit d’un document d’état officiel traduit en plusieurs langues et envoyé au monde, confessant son péché contre Dieu et les «signes et merveilles que le Très-Haut a faits pour moi» (Daniel 4:2). C’est le témoignage personnel du roi expliquant comment il s’est repenti et est venu à connaître Dieu comme le Dieu unique, vrai et vivant.

La partie moins connue de ma citation initiale au sujet de la nature corruptrice du pouvoir est la suivante : « Les grands hommes sont presque toujours de mauvais hommes. » Quelle phrase ironique! Pourquoi cette partie de la citation n’est-elle pas mieux connue? Peut-être parce qu’elle nous montre notre habitude d’élever les gens pour les mauvaises choses. Lisez la Bible et identifiez les naissances importantes et les histoires des leaders. Depuis le temps où Jésus était prédit, comme « la progéniture de la femme » dans Genèse 3:15, aux paroles tragiques de Jésus sur la disponibilité de son peuple à accepter un futur substitut « Messie » au lieu de Lui, qui « viendrait en son nom » (Jean 5:43 ; Daniel 11:36), les gens ont considéré certaines des personnes les plus imparfaites comme des héros, des sauveurs et des leaders, et ont toujours été déçus.

Moïse, le grand chef, a été laissé derrière à cause d’un seul accès de colère. Samson a été humilié et aveuglé par sa convoitise pour une femme interdite. Le roi David a volé la femme d’un serviteur fidèle et a permis que l’homme soit tué au combat. Pourquoi ces histoires n’ont-elles pas été exclues de la Bible? Parce que Dieu n’acceptera pas notre tendance à idolâtrer les gens

Dans un contexte sombre de toutes ces déceptions — les méchants et même les héros de la Bible — Jésus brille comme un diamant! Prenez-le d’un ancien roi incontesté d’un empire mondial : “dont toutes les oeuvres sont vraies et les voies justes, et qui peut abaisser ceux qui marchent avec orgueil.” (Daniel 4:37)


Priez:

Dieu, comme dit votre Parole, je n’ai rien que je n’ai pas reçu et donc je n’ai aucune raison de me surestimer ou de me vanter comme si j’avais gagné quelque chose. Entraînez-moi à être vêtu d’humilité pour que vous puissiez travailler dans ma vie. Par Jésus, je prie ceci, amen.


Est-il possible que l’orgueil fasse obstacle à ce que Dieu veut faire pour vous? L’orgueil est un péché difficile à identifier, et encore moins à confesser. Pourquoi ne pas en discuter avec un bénévole bienveillant en cliquant sur le bouton ci-dessous?

Vous Connecter

Aimez-vous?

Avez-vous trouvé ceci interessant? Inscrivez-vous pour recevoir une méditation chaque semaine.

Inscrivez-vous